L’assurance vie après 70 ans

Moins avantageux que l'assurance vie avant 70 ans?

Pour optimiser la transmission de votre patrimoine, mieux protéger vos proches en cas de décès et exploiter pleinement les avantages de l'assurance vie en la matière, il convient de s'attarder sur la notion de l'âge de l'assuré lors de ses versements sur le contrat: avant ou après 70 ans?
C'est à partir de ce constat que nous pourrons calculer et optimiser tous les avantages de l'assurance vie en cas de décès.

Dans ce court exposé, nous nous apercevrons que l'idée reçue comme quoi l'assurance vie avant 70 est plus intéressante que l'assurance vie après 70 ans n'est pas systèmatiquement vraie.

L'assurance vie, transmettre son patrimoine avec des avantages fiscaux à la clé

Fiscalité de l'assurance vie avant 70 ans, en cas de décès

Il est souvent conseillé de verser sur son assurance vie avant ses 70 ans pour exploiter l'abattement de 152 500 € pour chaque bénéficiaire désigné.
L'excédent est taxé au taux forfaitaire de 20% juqu'à 700 000 € (soit 852 500 € transmis) puis 31,25% au-delà.
Le calcul de la fiscalité à appliquer s’effectue sur la totalité de l’épargne acquise avant les 70 ans du défunt (capital investi + produits/ plus-values).

Fiscalité de l'assurance vie après 70 ans, en cas de décès

Au dénouement du contrat, la totalité des bénéficiaires ont droit d'appliquer un abattement unique de 30 500 € sur l’épargne investie sur l'assurance vie après 70 ans (tous bénéficiaires confondus).
L’excédant des primes versées après 70 ans rentre dans la masse successorale du défunt.

Tout savoir sur la fiscalité de l'assurance vie en cas de décès

L'assurance vie après 70 ans: ce qu'on ne vous dit pas!

Seules les primes versées sur une assurance vie après 70 ans font l’objet de cet abattement global de 30 500€ et l’excédant du montant des primes versées après 70 ans rentre dans la masse successorale du défunt.

Le saviez-vous?
Les produits (intérêts/ plus-values) dégagés par ces primes échappent à toute taxation et sont donc totalement exonérés.

L’assurance vie après 70 ans peut donc être plus attractive que celle avant 70 ans : tout dépendra du montant des primes investies et de leur valorisation jusqu'au jour du décès de l’assuré.

Assurance vie après 70 ans, plus intéressant?

Voici 2 cas pratiques afin de vous montrer que l'assurance vie après 70 ans peut être fiscalement plus intéressante que l'assurance vie avant 70 ans pour optimiser la transmission du patrimoine.

Exemple: primes versées après 70 ans

Monsieur âgé de 71 ans a versé tout son patrimoine 500 000€ sur son assurance vie et a désigné comme bénéficiaire son fils.
Il décède à l’âge de 90 ans. Son contrat a été valorisé pour atteindre un montant global de 1 300 000 €.


Valeur du contrat au jour du décès : 1 300 000 €

Calcul de la fiscalité à payer:

Part « produits/ intérêts » de l’assurance vie exonérée de droits de succession: 800 000 € (1 300 000 - 500 000)

Part des primes versées à la souscription soumis au calcul des droits à payer: 500 000 €
Abattement unique appliqué sur les primes versées après 70 ans: 30 500 €
Somme à intégrer dans la masse successorale du défunt: 469 500 € (500 000 – 30 500)

En qualité de fils du défunt, il bénéficie d’un abattement supplémentaire de 100 000 € au titre de la succession.

Part soumise à taxation selon le barème progressif au titre de la succession en ligne directe va représenter 369 500 € (469 500 – 100 000).

Après calcul, le montant des droits de succession à payer par le fils va être de 72 094,35 €.

Son fils, en tant qu’unique bénéficiaire percevra 1 227 905,65 € après taxation (1 300 000 - 72 094,35).

Exemple: primes versées avant 70 ans

Reprenons l'exemple précédant en considérant que les 500 000€ ont été versés 69 ans, avec toujours 1 300 000€ en compte au jour du décès.


Valeur du contrat au jour du décès : 1 300 000 €
Abattement en tant que bénéficiaire de l’assurance vie : 152 500 €

Reste 1 147 500 € (1 300 000 – 152 500) a être soumis aux 2 taxations forfaitaires en vigueur:
- Entre 0 et 700 000€: 20%
- PLus de 700 001€: 31,25%

Calcul de la fiscalité à payer:

Taxation à 20% : 700 000 € × 20% = 140 000 € de taxes à payer
Taxation à 31,25% : (1 147 500 € - 700 000 €) × 31,25% = 139 843,75 € de taxes à payer

Montant droits à payer par son fils : 279 843,75 € (140 000 + 139 843,75)

Pour le même montant investi sur l’assurance vie, le fils percevra 1 020 156,25€ (1 300 000 - 279 843,75).

Ces exemples vous sont proposés à titre informatif. L'information affichée ne saurait engager la responsabilité de Mon Conseiller Patrimoine en cas de mauvaise interprétation. Pour toute demande d'un conseil adapté à votre situation personnelle, nous vous invitons à nous contacter.

Conclusion:

L'idée reçue que l'assurance vie est plus intéressante avant 70 ans au niveau de la transmission du patrimoine n'est pas toujours exacte.
Tout dépendra du montant investi (+ le montant est élevé, + cette hypothèse s'avère exacte) et de sa valorisation au jour du décès.

Dans notre exemple, il apparait très clairement qu'il est plus intéressant de verser sur son assurance vie après 70 ans.
L'enfant de l'assuré, unique bénéficiaire du défunt, a réalisé un gain de 207 749,40 € grâce à l'assurance vie investie après 70 ans.

LISTE DES QUESTIONS QUESTION SUIVANTE



Convaincu de l'utilité de souscrire une assurance vie?

Découvrez notre sélection de contrats assurance vie sans frais d'entrée pour optimiser la transmission de votre patrimoine. Vous pourrez également bénéficier des conseils personnalisés de nos experts maison.

Contrat Expatriés E-novline 2 Fonds euros: +3,10 % (1) nets en 2015

+ de 200 UC / tous vos arbitrages gratuits

En savoir plus Recevoir le dossier

Contrat non résident Apicil 1 fonds euros: +2,90 % (1) nets en 2015

+ de 320 UC / 1 arbitrage gratuit par an

En savoir plus Recevoir le dossier

Partagez cette page