Cas d'exonération de la fiscalité sur les rachats en assurance vie

Existe-t-il des exceptions fiscales en assurance vie?

Oui, uniquement si vous optez pour l’intégration des intérêts dans votre déclaration des revenus et lorsque le dénouement du contrat résulte (pour l’adhérent ou son conjoint) :
• d’un licenciement
• d’une mise à la retraite anticipée
• d’une invalidité de 2ème ou 3ème catégorie
• d’une cessation d'activité non salariée à la suite d'un jugement de liquidation judiciaire

Attention, ne pas opter pour le prélèvement libératoire forfaitaire PLF.

Cas des personnes non assujetties à l'imposition sur le revenu (enfants mineurs ou majeurs)

Opter pour l'imposition des intérêts sur les revenus lors des rachats.
Vous éviterez ainsi toute taxation sur vos rachats (hors prélèvements sociaux).
Si vous êtes dans cette situation, l'assurance vie devient un excellent outil de trésorerie, mieux rémunéré qu'un Livret A et tout aussi sécurisé: le fonds en euros (jusqu'à +3,10% nets(1) en 2015).

LISTE DES QUESTIONS QUESTION SUIVANTE



Convaincu de l'utilité de souscrire une assurance vie?

Découvrez sans plus tarder nos contrats
Assurance vie sans frais d'entrée

Assurances vie sans frais

Partagez cette page